L’auto-massage par le Do In : la voie de l’équilibre

Origine et principes du do In

le Do In tel que nous le connaissons aujourd’hui vient du Japon. C’est une technique d’auto-massage qui prend sa source dans les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise et s’apparente à l’art du Shiatsu. Ce terme japonais désigne littéralement un ensemble de pratiques destinées à faire circuler l’énergie (le Qi) dans tout le corps au moyen de respirations ou de mouvements. Il puiserait cependant sa source en Chine ou son équivalent chinois s’appelle le Dao Yin signifiant « tirer et guide le Qi ». On en trouve des traces écrites dans des textes taoïstes datant de 400 ans avant notre ère.

En quoi consiste t-il ?

Concrètement, cet art de l’auto-massage consiste en des pressions par percussion douce des mains et des mobilisations que la personne réalise sur elle-même, le long des méridiens d’acupuncture.

92315543_902313576942038_1089617500594765824_o

Les bienfaits du Do In

Les pressions en Do In permettent de stimuler ainsi les grandes fonctions de son corps comme la respiration, l’élimination ou la digestion (..), d’assouplir le corps et d’apaiser l’esprit. Il participe à réduire le stress, les tensions musculaires et la fatigue.

Il participe ainsi, entre autres, à soulager les maux de tête, améliorer les fonctions respiratoires, les tensions oculaires, mieux réguler son sommeil, réduire les troubles digestifs ou d’élimination, les tensions musculaires ou l’effet « jambes lourdes ». Pratiqué le matin, c’est une bonne façon de se mobiliser pour démarrer sa journée du « bon pied ».

Pratiqué régulièrement, le Do In vise ainsi à entretenir son capital santé, physique et mentale, dans un esprit de prévention des maux de l’esprit et du corps.

Comment se pratique le Do In ?

C’est un massage qui se pratique seul et habillé, ce qui permet de le pratiquer n’importe où : à la maison, au bureau, à l’école, dans un parc ou en pleine nature, à partir du moment où l’on se trouve dans un endroit calme et propice à la détente.deb-kennedy-RbtXGXNH-go-unsplash

Relativement simple à pratiquer, il convient tout de même d’apprendre à le faire sur soi pour pouvoir ensuite répéter seul les enchainements qui, bien qu’ils soient faciles à faire, sont quand même précis, surtout dans l’ordre à observer pour les enchainements.

Il existe des livres ou des videos en ligne sur le Do In qui expliquent comment le faire sur soi. L’idéal étant de se laisser guider en temps réel par un(e) praticien(ne) en massage bien-être formé(e) au Do In ou un(e) praticien(ne) en Shiatsu qui vous apprendra à le faire sur vous en tenant compte de votre morphologie, votre corpulence et de votre condition physique du moment. C’est un moment de pédagogie personnelle et peut-être une occasion d’en savoir un peu plus sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise.

Comme toute pratique corporelle, c’est le fait d‘apprendre à faire, puis de faire et de répéter plusieurs fois au long cours qui transforme, l’expérience aidant, la pratique en art.

Y –a-t-il des recommandations à observer pour le pratiquer? (indications et contre-indications)

Le Do In peut se pratiquer à tout âge et quelle que soit sa condition physique, en ce sens que ce n’est pas une pratique sportive. Une séance dure en général de 30 à 45 min. Il peut même se pratiquer en famille, les enfants étant en général très réceptifs à cette méthode de mieux-être.

Toutefois, certaines recommandations sont importantes à suivre pour bénéficier au mieux de cette pratique, comme le fait d’adapter la force, le rythme des pressions sur soi et l’amplitude des mouvements pour que cela reste toujours confortable. De même pour la durée, surtout pour un enfant pour qui il est important de faire une séance plus courte que pour un adulte (c’est d’ailleurs le cas pour tous les massages).

Par précaution, le Do In est à priori contre-indiqué en cas de fièvre, de maladies infectieuses ou contagieuses, d’hémorragie ou d’hémophilie, d’hypertension ou hypotension artérielle, de troubles cardiaques ou d’ostéoporose avancée. Pour les femmes enceintes, la séance de Do In doit être obligatoirement adaptée et proscrite pendant les 3 premiers mois de grossesse.

La pratique du Do In est une méthode préventive de bien-être. Il ne peut en aucun cas se substituer à un acte médical ou paramédical.

Philippe Bien

Somatothérapeute en Relation d'Aide par le Toucher ® 

Praticien certifié en Massage Bien-Etre, agréé FFMBE¹ - Paris 10

www.inamovemento.com

Pour en savoir plus sur ce thème :

  • Aller mieux grâce à la Relation d’Aide par le Toucher® : lire l’article clic-ici
  • Do In (Santé Magazine) : lire l’article clic-ici
  • Le shiatsu : l’équilibre par le toucher : lire l’article clic-ici

Les propos, techniques et méthodes présentés dans cette publication s’inscrivent dans le cadre d’une démarche de mieux-être, à l’exclusion de tout objectif médical ou paramédical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un médecin en cas de doute et à chaque fois que cela est nécessaire.

© Inamovemento – 2020

Crédit photo (par ordre d’apparition) : N. Azevedo (on unsplash), P. Bien,  D.Kennedy on unsplash

¹Fédération Française de Massage Bien-Être

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le en cliquant sur l’une des icônes ci-dessous :

Philippe Bien